Road Trip Islande

Road Trip Islande

 

L’article qui suit caractérise mon escapade en Terre Islandaise en Avril 2018, il s’agit d’un séjour de 9 jours et 7 nuits sous forme de road trip. Ci-dessous, voici notre itinéraire et toutes les photos ont été prises durant le voyage et elles caractérisent les mots en gras.

C’est parti pour l’aventure, tu m’accompagnes ?

Jour 1 : France → Laugarvatn ( 150 km / 2h00 )

 

Après 3h30 de vol, nous sommes enfin arrivés !

Une fois la voiture en main, nous voilà partis pour notre premier périple en terre islandaise (ci-contre). Cette première journée était consacrée à l’installation de manière à prendre nos marques, de faire les courses pour le reste du séjour et préparer notre journée du lendemain au sein du fameux « Cercle d’Or » .

Sur la route qui nous séparait de notre appartement nous n’avons pas pu résister à nous baigner dans un ruisseau du nom de « Hveragerdi« , situé en bord de route dans la zone thermique portant même nom. L’eau est à plus de 30°C.

Ensuite, nous sommes allés rejoindre le lieu où nous allions passer 2 nuits, un petit chalet à proximité de Bláskógabyggð.

Jour 2 : Laugarvatn → Laugarvatn

 

Départ 9h pour cette première journée, le programme de la matinée consistait en une exploration du « Landmannalaugar« , il s’agit du secteur le plus populaire d’Islande pour pratiquer la randonnée et le trekking. Son exploration devient intéressante au bout de 4/5 jours, c’est pourquoi nous nous sommes contentés de visiter les prémisses de ce lieux en voiture afin de ne pas se mettre en retard sur la suite du programme. 

Sur la route retour pour aller manger à l’appartement le midi, nous sommes allés voir la cascade de « Gullfoss« , une des cascades avec le plus gros débit de l’île. Composée d’une première partie large et calme, tout s’accélère dans un étroit canyon en contrebas.

Après le repas, nous sommes allés nous balader autour du lac « Bingvellir » et de ses environs avec notamment la « Faille Silfra » séparant les continents européens et américains. Il s’agit là d’un lac magnifique avec des décors changeants tout autour de celui-ci entraînant un mélange de couleurs assez joli.

Pour finir la journée, visite de « Geysir« , c’est le geyser Islandais qui a donné son nom à tous les autres. Ce terme vient du verbe jaillir en Islandais. Situé dans le champ géothermique du même nom il s’agit d’une attraction phare du Cercle d’Or.

Fin de la première journée d’exploration et préparation de la suivante qui s’annonce riche et dense…

 

Jour 3 : Laugarvatn → Breidalsvik

 

Réveil 5h, cette troisième journée est la plus grosse journée, avec plus de 600 km à parcourir sur les routes Islandaises autant vous dire que ça promet d’être long. De plus la côte est nous réserve un énorme programme de visite !

Première halte, cascade « Seljalandsfoss« , où nous arrivons à 7h. La lumière matinale est donc propice à de jolis clichés de celle-ci. Cascade dont on peut faire le tour et qui a inspiré de nombreux photographes !

Ensuite, nous sommes allés nous baigner dans une ancienne piscine de balnéo abandonnée, site très agréable un peu isolé au creux d’une d’une vallée. Sur la photo, on peut voir que le niveau est relativement bas cela est du au nettoyage annuel. Après 30 min de baignade nous voilà partis vers la cascade « Gljúfrabúi », une des multiples cascades phare de l’île.

Sur la suite de la route, nous savions qu’au bord de l’océan il y avait une épave d’avion, nous nous garons alors sur un « parking » pensant que le site était proche. Or il faut le mériter, car pas moins de 4km séparait le parking de l’épave.

Dans la continuité, nous nous sommes arrêtés à Vik une magnifique plage caractérisée par un sable de couleur noire où les vagues sont houleuses. Le charme de cette plage réside aussi dans des formes géométriques atypiques comme vous pouvez le voir sur la photo ci-contre.

Dernière étape de la journée, le fabuleux glacier de « Jokulsarlon« , son décor rappelle les documentaires de notre enfance sur la banquise.

Une heure de route nous sépare alors du lieu de notre prochaine nuit.

Jour 4 : Breidalsvik → Akureyri

 

Aujourd’hui, journée de transfert donc peu de visite mais des visites tout de même en commençant par les cascades de « Dettifos », au nombre de 3. Cette succession de cascades possède le plus gros débit d’Europe.

Ensuite, direction la zone volcanique de « Hverarönd » caractérisée par de nombreuses cheminées de fumé avec une odeur de souffre assez importante, cette zone accessible par la route 1 est aménagée avec des pontons en bois et des cheminements piétonniers.

Passage obligé par le cratère « Viti » avec un lac bleue/vert à l’intérieur, cependant si l’on veut profiter de la beauté de ce lac ce n’est pas en hiver qu’il faut le visiter car celui-ci est entouré de neige comme vous pouvez le voir sur la photo suivante.

En rentrant nous en avons profités pour visiter la ville d’Akureyri fortement influencée par l’église « Akureyrarkirkja », la grande église qu’on appelle aussi la cathédrale de la glace est clairement visible sur la colline d’où elle domine la ville.

 

Jour 5 : Akureyri Akureyri

 

Journée uniquement consacrée aux alentours du lac « Mytvatn » et ses alentours. Un jour n’est pas de trop pour visiter toute la variété de paysages et de décors présents autour de ce lac. Lac habité depuis les IXe et XXe siècles par les vikings, son nom provient des nuées d’insectes environnant celui-ci.

 

 

Nous commençons donc notre journée par visiter la grotte de « Grjótagjá », surprenante par la pureté de son eau bleue turquoise. Elle est connue mondialement de part la prestigieuse série Game of Thrones, où toute une scène se déroule à l’intérieure. 

 

 

Continuons avec, à proximité de la grotte, la fameuse ascension du cratère de « Hverfjall ». Son ascension courte jusqu’au sommet, offre des panoramas remarquables sur le lac et les montagnes environnantes . Pour les plus courageux, sachez que la montée du volcan Krafla est aussi possible si la visibilité est correcte (comptez environ 2/3h).

 

Dans la continuité de notre tour du lac, nous sommes allés voir le champs de lave de « Dimmuborgir », un assemblage de colonnes de roche aux formes exiguës et atypiques comme vous pouvez le constater sur la photo ci-contre. 

Pour la fin d’après midi, nous sommes allés nous installer dans un des multiples lieux autour du lac, permettant ainsi de profiter du paysage tout en ayant une vue panoramique du lac. Pour en fin de journée, retourner à Akureyri.

 

Jour 6 : Akureyri Hvammstangi

 

 

Journée sans activité particulière, mais où l’attraction résidait à rouler dans les chemins et les routes de plaine escarpées afin de découvrir la richesse d’un monde où l’être humain n’est présent qu’avec parcimonie. 

 

 

Au programme le tour en voiture de deux péninsules dont la plus connue: celle de Vatnsnes. Totalisant 200 km sur les petites routes Islandaises.

 

 

Nous en avons pris plein la vue par la beauté des paysages tout au long de la journée et pour finir nous avons eu l’occasion de croiser la route nombreuses otaries dans leur milieu naturel. Nous nous sommes étonnés de voir à quel point cet animal n’hésitait pas à venir à notre rencontre. Nous nous sommes ensuite rendus dans la ville de Hvammstangi où nous avons passé la nuit.

 

 

Jour 7 : Hvammstangi Grundarfjordur


 

Aujourd’hui direction la péninsule de Snaefellsjoekull où notre premier arrêt fut dans une petite «piscine». Point d’eau agréable à flan de montagne dans une construction rustique de pierre.

Arrivée sur la péninsule nous sommes allés voir la montagne la plus connue d’Islande présente sur de nombreuses cartes postales.

Ensuite, après avoir mangé, mini road trip sur l’ouest de la péninsule, une ambiance entre roche et mer, où la présence humaine, mis à part la seule route qui circule, n’a eu aucun effet. Sur la fin de la journée, accompagnés du soleil couchant, nous nous sommes baladés le long des falaises de … sur le sud de la péninsule.

Jour 8 : Grundarfjordur Reykavik

Malheureusement notre voyage touche à sa fin, c’est le dernier jour consacré à la visite de la capitale. Reykavik caractérisée par son architecture caractéristique est une ville à échelle humaine, où il fait bon vivre.

Jour 8 :  → Retour en France

Voila cette article le résultat de mon séjour en Terre Islandaise, j’espère que sa lecture vous a plue et que cela vous a donné envie d’aller y faire un tour.

Math Travels

 

Laisser un commentaire